Contexte et objectifs

La première phase du projet visait à expérimenter les Low-Techs en Occident. Pour cela, nous avons, avec des équipes d’étudiants de Grenoble INP-ENSE3 développé deux prototypes d’éoliennes verticales en matériaux récupérés.

Pour la seconde phase, l’idée est de simuler l’échange off-grid d’énergie entre particuliers, en usilisant un protocole de blockchain pour enregistrer et crypter les transactions. Par exemple, le voisin A a une éolienne dans son jardin, et le voisin B des panneaux solaires. Selon les conditions météo et les besoins, ils peuvent échanger de l’énergie, le tout transmis en temps réel sur une interface Web via The Airboard, et une communication Sigfox.